Archives de Tag: faye fanel

Geek en Série: Je mate ou je zappe?

Par défaut

    En attendant de récupérer un pc pour reprendre le montage de nos émissions, occupons nous en testant les nouveautés du monde merveilleux des séries TV.
La rentrée étant là , les network américains nous proposent donc une nouvelle cuvée de séries prêtent à remplacer celles qui nous ont quittés.

Pour cette première semaine pas mal de nouvelles séries en tous genres, voici ce que j’ai testé avec cette petite interrogation je mate ou je zappe ?

The good Place (NBC)

 photo 2016-0513-NBCU-Upfront-2016-TheGoodPlace-Shows-Image-1920x1080-JR_zpsaz5anzg2.jpg
On commence avec une comédie: The good place! c’est l’histoire d’Éléonore qui se retrouve après sa mort dans un endroit appelé The good place, sorte de paradis crée par Micheal un homme étrange qui a voulu rassembler dans un seul endroit tous les gens bons. Mais voilà il y a un problème Éléonore n’est pas à sa place, elle est tout sauf une bonne personne et son arrivée dans ce lieu va créer toutes sortes de petits problèmes.
Au casting on retrouve Kristen Bell et Ted Dawson. J’ai beaucoup aimé j’ai vu 3 épisodes  et j’ai eu un gros coup de cœur. L’écriture est excellente et la série est bourrée de bonnes idées. On a un monde à l’esthétique qui m’a fortement rappeler la série Pushing Daisies mixée avec Dead like me et le tout avec un peu de mystère. Le casting est très bon Kristen Bell peut à la fois être une peau de vache et toute mimi , j’ai accroché direct au personnage. Ted Dawson est aussi très bon en architecte / patron de cet étrange endroit et le reste du cast ne leur fait pas défaut.
Je ne développerai pas plus pour ne pas vous spoiler mais il est clair que je continuerai à mater cette très bonne comédie.

 

This is Us (NBC)

 photo NBC-This-Is-Us-AboutImage-1920x1080-KO_zpspxmneuqy.jpg

   Autre série NBC et autres ambiances avec la Série This is us. Nous suivons ici 4 personnages liés par la date de leur anniversaire et qui se retrouve à 36 ans face à des choix de vie importants. Je n’en dirai pas plus pour ne pas vous gâcher la fin de l’épisode.
L’histoire de ces personnages est assez touchante et je la trouve bien écrite surtout dans la construction de ses personnages qui ne sont pas cliché notamment le rôle de Kate qui est montré de façon humaine et sans fard face à ses problèmes.
Niveau casting les rôles principaux sont tenus par l’ancien Heroes Milo Ventimiglia et Mandy Moore qui n’en font pas trop ce qui est très bien au vu de la situation. Je ne connaissais pas les autres acteurs mais ils ont été plutôt bien choisi. Le show offre dés son pilote des scènes assez fortes en émotion, comme la discussion entre le personnage de Jack et le docteur. Je sais que je ne développe pas trop mais c’est normal car il y a un joli twist à la fin qui peut être intéressant pour la suite.
Une série à suivre en espérant qu’elle reste sur la même ligne que le pilote.

Designated Survivor (ABC)

 photo 1000x563-Q90_a3552818a0bcac4e2a74c13539ef5f00_zps8lxwh4zc.jpg

       Une série qui s’annonçait assez casse gueule et que je vous avoue avoir regarder pour rire un bon coup. Imaginez Kiefer Sutherland est désigné pour survivre, il est un sénateur choisi pour être protégé et devenir le nouveau président des USA au cas où l’actuel et le reste du gouvernement aurait un petit soucis …..de mort…..
Jack Bauer en président voilà une idée séduisante le tout produit par Mark Gordon connu pour produire Esprit criminel et la très décevante Quantico.
Finalement j’ai bien aimé, la série n’a rien de révolutionnaire mais l’action est au rendez vous, le complot aussi. Il y a quand même un côté très pro américain à la 24 H qui peut être gênant mais Kiefer Sutherland arrive heureusement à jouer autre choses que Jack Bauer, mais s’il n’est pas bon dans toutes les scènes et ça sauve quand même le truc.
Par contre la série a déjà des défauts notamment un personnage féminin agent du FBI campait par Maggie Q, qui apparaît d’un coup et à un minimum de développement, idem pour certains second rôles très voir trop caricaturaux.
Une série qui plaira aux fans de l’acteur et d’action . Pour ma part je vais voir encore quelques épisodes avant de me prononcer vraiment. Mon verdict sera donc : Mouais à voir.

Macguyver (CBS)

 photo MacGyver-logo-800x400_zps154wgops.jpg

     Une série qui bien avant sa sortie à fait couler beaucoup d’encre, étant le reboot de la fameuse série culte du même nom avec Richard Dean Anderson. La série a également souffert de gros problèmes de communication, entre pilote repartit en tournage et affiche photoshopée très moche. Au final que vaut vraiment ce nouveau reboot ? Je vous le dit direct la série n’est pas catastrophique mais pas exceptionnelle non plus. Une série d’action de base qui mange à tous les râteliers mais qui semble oublier de qui elle est le reboot.
J’ai vraiment pas grand chose à vous dire dessus, le casting est bof, l’histoire est bof bref je ne pense pas que cette version moderne de notre bricoleur à la coupe mulet préféré sois pour moi «  je suis trop vielle pour ces conneries là ». Je zappe donc

The exorcist (Fox)

 photo exorcist1_zpsnskebjm0.jpg

    On fini avec la dernière découverte de la semaine, adaptation du cultisme film de William Friedkin et avec la tout aussi culte Gina Davis. Le projet s’avérait assez compliqué et les trailer n’étaient pas là pour rassurer le public.
Nous suivons un prêtre, le père Thomas qui vient en aide à une famille dont la mère de famille pense que sa fille est possédé à la suite d’un accident.
Étrangement je trouve qu’au niveau de l’ambiance j’ai plus eu l’impression de voir le deuxième film  réalisé par John Boorman, que le premier. L’écriture prend le temps de développer les personnage mais devient confus par moment surtout lors de scènes de rêve du père Thomas.
La réalisation prend aussi son temps pour installer son ambiance et son oppression. L’idée pourrait être bonne mais au final j’ai trouvé le pilote long et j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire. Le cast est comme le reste, j’ai du mal à accrocher j’aime bien Gina Davis mais son jeu est aussi inexpressif que son visage botoxé, c’est vraiment dommage parce que j’avais été contente de la retrouver avec une belle prestation dans Grey’s anatomy. Pour vous parler franchement mes amis il va me falloir de la motivation pour continuer et me faire un avis définitif pour la série. Je dirai que c’est une série en sursis.

Voilà pour ce petit tour de quelques nouvelles séries ayant débuté cette semaine. J’espère que cet article vous auras plus, n’hésitez pas à nous partager vos découvertes et vos avis ^^

A bientôt pour un nouvel article et surtout pour de nouvelles vidéos

@fayefanel

 

 

Publicités

coup d’oeil sur… Retour vers le futur

Par défaut

Un coup d’oeil un peu spécial pour fêter les 30 ans de la saga Retour vers le futur!!!
Plongez avec nous dans le genèse du film et quelques anecdotes fun!
Merci à Mar vel pour sa participation ^^ : https://www.youtube.com/channel/UCkvQOEUOcWRVtk_B4zdlOKA

vous pouvez nous retrouver sur:

Facebook : https://www.facebook.com/Lamicale-du-…
Twitter : https://twitter.com/amicaledugeek
Twitch :http://www.twitch.tv/amicaledugeek

It’s Godzilla Bitches!!!

Par défaut

 photo Godzilla-2014-Movie-HD_zps427e523f.jpg

En 1954, dans un japon hanté par le nucléaire, apparu une créature magnifique tantôt ami, tantôt ennemis, connu sous le nom de Gojira.Cette créature que l’on considère comme un dieu, allait rayonner dans le monde sous le nom de godzilla.
Ce majestueux monstre des temps anciens connu une vie tranquille remplis de bon et de mauvais film, jusqu’en 98, terrible année où cette pauvre créature se fit sauvagement violer !!
Hollywood, qui adore reprendre à sa sauce ce qui fonctionne dans les autres pays, fit appel à Roland Emmerich pour américaniser le plus célèbre des monstres.
Que dire de ce film, avec son scénario faisant de la France la maman de la bête et des répliques aussi intelligentes qu’une télé réalité, Roland Emmerich réussi à devenir l’ennemi des fans de la bête.
Lorsque une nouvelle adaptation du film fut annoncée, la version de 98 recommença à Hanter les esprits. Cette fois ci c’est au tour de Gareth Edwards le réalisateur du très intéressant  Monster de présenter sa version de Godzilla.
Quel bilan peut-on faire de ce cru 2014 ? Nouvelle infamie faites à la saga ou bel hommage ?
Le film est une belle surprise et un bel hommage au genre comme l’a été Pacific Rim  l’année dernière.
Edwards décide de reprendre le langage et les thématiques utilisés dans les autres films de la saga, on retrouve la peur des radiations et le fantôme d’Hiroshima, les différents points de vus et le personnage du scientifique qui va commenter l’action et toujours renseigner le spectateur sur les enjeux et les buts à atteindre ainsi que sur les agissements de la créature.
Là ou la vision de Edward est intéressante et apporte un renouveau à la saga c’est qu’il utilise une technique ayant déjà eu beaucoup de succès chez Spielberg : l’attente.
Comme dans Jurrassic Park  et Les dents de la mer , le réalisateur à choisi de ne pas dévoiler tout de suite sa créature, il prend le temps d’installer son ambiance et ses personnages. Le mystère plane et plus on attend plus on ressent les craintes des personnages, une certaine pression s’installe et lorsque Godzilla se montre enfin c’est une explosion et une grande jouissance comme lorsque nous avions découvert le T Rex dans Jurassic Park. Autre idée intéressante et qui change des autres blockbuster, c’est de placer son action au niveau de l’humain, l’apparition de Godzilla ne constitue pas l’attraction majeur du film, Les personnages représentés ont tous une histoire qui a commencée bien avant l’apparition de la créature et lorsque elle est là, les personnages ne cherchent pas à être des héros, mais ils essayent juste de survivre, ici pas de super héro qui se battent pour l’Amérique ou pour le monde, non ! ici nous avons un homme qui veut retrouver sa famille et se sens coupable d’avoir abandonné son père, il veut se reconstruire pour pouvoir avancer. Le scientifique essaye d’apprendre de la créature et de trouver son équilibre, il est hanté par son passé et essaye de trouver une raison et une justice face à tout ce qui se passe sur terre.
Le film possède également une certaine poésie dans ses parallèles entre Godzilla et le personnage interprété par Aaron Taylor-Johnson qui ne sont pas sans rappeler un autre monstre célèbre King Kong. Je ne décrirais pas ici la relation que l’on peut faire entre eux pour ne pas vous spoiler, à la place je vais vous parler du Casting. On retrouve l’excellent Brian Cranston (Malcom, Breaking bad) touchant et fou à la fois, Ken Watanabe (Inception) le scientifique philosophe et surtout Aaron Taylor-Johnson et Elisabeth Olsen (beaucoup plus douée que ses célèbres sœurs). Ces deux acteurs que l’on retrouvera dans Avengers 2 sont très justes et n’en font jamais trop, ils rendent crédibles leur couples et la situation dans laquelle ils sont.
La grande force de ce Godzilla est de rendre cette situation crédible, l’attaque de monstre devient un drame humain et pas qu’une attraction sans âme aux effets numériques extraordinaires !
Le film est beau avec des effets impressionnants réalisés par la Weta (lotr), d’ailleurs petite parenthèse, sur le site One ring.Net une rumeur circule, indiquant que Godzilla serait interprété par Andy Serkis.

Pour conclure je ne peux que vous dire d’aller voir le film, vous en prendrez plein les yeux, le tout servi avec une histoire qui tient la route. Le film est un bel Hommage à cette longue Saga initié par Tomoyuki Tanaka pour la Toho. C’est un très bel exemple de gros film qui ne prend pas son public pour des idiots ! Espérons qu’Hollywood prenne exemple sur ce film et nous propose à l’avenir des films d’une aussi grande qualité.

Faye