Archives de Catégorie: Cinéma

Doctor Strange (critique)

Par défaut

 photo Mystical-Strange-005-EW_zpsy66tbkox.jpg

  Alors que nous sommes en train de travailler sur notre retour avec un numéro de Geek en série qui demande pas mal de travail, Nous voulions quand même partager avec vous notre avis sur Doctor Strange, la nouvelle cuvée Marvel

  Civil war nous avait pas mal déçu et nous faisait ressentir l’usure de la formule qu’en est il pour ce dernier film ?Malgré de bonnes idées et un film qui se laisse suivre, la lassitude est toujours là.

  Commençons par parler des bons points qui rendent le film quand même sympa. Je citerai en premier le casting qui est plutôt bon et fait son job. Benedict cumberbatch toujours impeccable rien à redire, Tilda Swinton également bien tout comme Mad Mikkelsen qui fait aussi son job… vous sentez une retenue sur cette partie… c’est normal nous y reviendrons plus tard.

Le gros point fort, reste la réalisation de l’univers de Doctor strange : la magie. J’ai adoré la déformation de la réalité, les effets de miroir, la magie qui s’utilise avec des mouvement d’art martiaux comme dans avatar le dernier maître de l’air. C’est beau psychédélique et ça fait du bien de voir ça chez Marvel. La scène où Strange découvre la magie et ses possibilités est complètement folle, on a l’impression de voir Strange tomber dans le terrier du lapin et découvrir le pays des merveilles. Nous avons vu le film en imax 3D et l’utilisation de la 3 D sur ces scènes apporte une immersion supplémentaire. Malheureusement je pense que ces partie là sont les seuls moment de vrai créativité pour Scott Derickson. Qu’on aime ou pas ce réalisateur, c’est quand même quelqu’un qui arrive à bien gérer ses ambiances il suffit de voir l’exorcisme d’Emilie rose pour en avoir la preuve.

Et la malheureusement nous ne pourrons pas aller plus loin au niveau des réussites du film car celui ci est malheureusement de la formule Marvel.

Nous avons un nouveau type de héros qui changent un peu des modèle orin man et Captain America. On pourrait le rapprocher des gardiens, dans le fait que Strange à son univers , un univers intéressant et plus complexe et malheureusement celui ci est à peine exploité, et passe au second plan mettant en avant une action qui au final est un peu creuse. Au final on est frustré parce qu’il nous manque pleins d’infos et qu’on en voit pas assez au profit d’un méchant dont le petit soucis se règle en 5 min.

 photo 211299_zpsl72lyv0u.jpg

Comme dans les autres Marvel, le méchant est plat il n’offre pas vraiment de vrai enjeu et pire il est presque effacer dans ce film alors qu’ils ont choisi un excellent acteur pour l’interprété. Vu le temps d’apparition ils pouvaient prendre n’importe qui ça aurait été pareil. Idem pour les personnages féminin entre l’ancien qui a l’air d’être un personnage intéressant mais qui est réduite à faire une apparition par ci par là et le personnage de Rachel McAdams tellement anecdotique que j’en ai pas retenu le long, ça en dit long sur la non évolution de Marvel.

Le scenario est vraiment le gros problème du film. Je passe vite fait sur l’humour qui marche une fois sur deux et le reste du temps c’est limite gênant de les voir insister sur leur blague histoire d’être sur que le public rigole. Il est beaucoup trop court ce qui a pour conséquence d’avoir des personnages peu développés, des incohérences temporelles folles. Genre l’entraînement de Strange qui dure 5 min alors qu’il est censé se passer plusieurs années , ça tient pas non plus si on rapproche le film du fameux Marvel-verse.

Le film multiplie les références à l’univers Marvel, bien souvent de façon maladroite et lourd sans oublier le filtre Marvel qui oblige au final Strange a se soumettre aux règles de marvel et le faire a tous prix coller au moule. Au final on se retrouve avec un clone de Tony Stark qui part du statut d’homme imbu de lui même vers un homme responsable qui se rend compte que le monde à besoin de lui.

Il aurait été tellement plus fun d’y aller à fond , faire un film psychédélique qui présenterai les personnages et l’univers, puis placer un indices dans le film où en scène post générique qui nous donnerai envie de voir le personnages dans le fameux marvel-cinerse.

Non ici on préfère mettre des liens avec limite de gros clin d’œil appuyé au cas ou spectateur est con, censuré le personnage et tuer dans l’œuf les bonnes idées de réalisation, juste pour le faire coller au reste. C’est vraiment dommage que Marvel reste dans la sécurité et n’essaye pas de bousculer le spectateur alors que pourtant il en a les moyen.

 photo a1366a37-8cc3-4c4f-b366-c547260f6c12_zps4adavvjx.jpg

Au final Doctor Strange est un film plutôt moyen, il vous divertira avec la mise en scène de la magie et son casting attachant, mais ne cherchez pas plus. Ce n’est pas avec ce Film que Marvel va se renouveler ce qui est dommage car il aurait eu très clairement les moyens de le faire. On peut se demander si le fameux marvel-ciné-verse a encore un intérêt.

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur le film , ainsi que sur l’univers Marvel au cinéma.

A bientôt et merci de nous suivre

@fayefanel

Panique au Nakatomi Plaza

Par défaut

 photo Alan-Rickman_zpsogbjetca.jpg
C’est avec Beaucoup de tristesse que nous venons d’apprendre le décès d’Alan Rickman à l’age de 69 ans des suite d’un cancer…

http://www.bbc.com/news/entertainment-arts-35313604

Tristes nous sommes car c’est un autre grand artiste qui nous quitte mais aussi une grande figure de la pop culture qui disparaît.

Tout à bord comédien et metteur en scène au théâtre, il a su s’imposer au cinéma dans le rôle de Hans Gruber dans le film Die Hard, un rôle et un méchant qui marqua les esprits et en fait encore aujourd’hui l’un des méchants cultes du cinéma. On se rappelle également de son excellente interprétation du shérif de Nottingham cruel et pervers dans Robin des bois prince des voleurs.

Mais Alan Rickman c’est aussi un acteur au charme fou qui nous a fait craquer dans Raison et sentiments mais aussi dans Love Actually.

Il n’a pas hésité aussi à jouer des rôles plus décalés et drôle comme dans Dogma ou encore L’excellent Galaxy Quest.

Il a également poussé la chanson dans Sweeny Todd de Tim Burton et incarné un robot dépressif dans le culte H2G2.

Alan Rickman était un de ses acteurs talentueux capable de tout jouer et d’être toujours juste.

Pour terminer bien sûr parlons de son Rôle dans Harry Potter. Durant 7 films il a incarné avec Brio le rôle du professeur de potion Severus Rogue, on l’a détesté, il nous a fait rire et surtout il nous a ému et marqué. C’est un peu de magie et de génie que nous perdons aujourd’hui et pour certain d’entre vous c’est une part de votre enfance qui disparaît .
 photo CYroit1WwAACJa8_zpsvgof6fmt.jpg

Live Spécial Star wars VII le reveil de la force.

Par défaut

 photo 12509260_791855567587013_7798439965671125527_n_zpsqp0nzosk.jpg

Rendez-vous Samedi Soir sur notre chaine Youtube à 20h30  Pour un live exceptionnel entre amis pour parler de Star wars VII  de A à Z et partager avec vous nos théories pour la suite ^^

miniature live SW

Pour suivre nos aventures c’est par la :

Voici le liens ou vous pourrez retrouver nos invités :
Fabien https://www.youtube.com/user/betatestmode
StarFlord https://www.youtube.com/user/Florever114
Goustick https://www.facebook.com/LaVoieDuGeek/?fref=ts
bilel https://www.youtube.com/channel/UCrcBlaWZkXlQ0C2sJN40m1A et https://www.youtube.com/channel/UCXeFGMYmnHQJd7Yu4B_gxXA

Coup d’oeil sur Dragon Ball Evolution

Par défaut

 photo mini miniature_zpsogevtgin.jpg

 

Voilà on vous avait promis avant d’atteindre les 1000 abonnés que nous ferions une vidéo spéciale pour parler d’un des pires films de la création DRAGON BALL EVOLUTION. Nous avions promis de ne pas en dire du mal, mais après plusieurs visionnages et avoir tenté d’écrire plusieurs scenarios, on a compris que la chose était impossible !  Deux solutions s’offraient à nous : la mauvaise foi ou la recherche d’un espoir .Nous avons choisi et l’espoir et après avoir analysé tout ça nous en avons ressortir quelques point pas si raté que ça.

Nous nous sommes beaucoup amusés à faire cette vidéo comme toutes celles de la chaîne, on espère qu’elle vous plaira. On vous remercie beaucoup de nous suivre depuis le début  ^^ on espère que vous serez de plus en plus nombreux à partager nos aventures !

Encore un grand merci à Rétro Phil pour sa participation, allez faire un tour sur ça chaîne car il est vraiment très talentueux.

N’hésitez pas à partager la vidéo et à nous laisser des commentaires

A bientôt pour de nouvelles aventures !

X men Days of future past : un avenir dérangeant !

Par défaut

 photo X-Men-Days-Future-Past-140324_zps8a357940.jpg

Écrire une histoire de voyage dans le temps est une des choses les plus dures à faire. Un voyage dans le temps implique différentes variantes comme la continuité, l’enchaînement des faits et surtout des conséquences. Une histoire de voyage dans le temps mal gérée et qui comporte trop d’incohérences et de complications dans son déroulement perdra rapidement le spectateur.

C’est donc avec un exercice bien difficile que nous revient Brian Singer dans la saga X-Men et pour se rajouter encore plus de challenge, Singer a décidé d’en rajouter une couche en mêlant son univers à celui de X-Men First class ! Que donne donc ce numéro d’acrobate ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Une chose est sûre : ce film ne vous laissera pas indifférent, il vous déstabilisera et vous laissera pensif, mais pas forcément pour de bonnes raisons.Commençons déjà par poser la toile de fond du film :

Dans un futur proche, dans lequel les mutants et les humains sympathisants de la cause sont pourchassés, Xavier et ses copains résistent tant bien que mal en essayant de trouver un moyen de survivre. Pour cela ils décident avec l’aide de Kitty Pride de renvoyer dans le passé Wolverine, afin qu’il puisse réécrire le passé.

C’est donc avec un scénario digne d’un épisode de Terminator (d’ailleurs le film contient des clins d’œil à la saga) que le film se lance. Passé la scène d’intro plutôt sympathique, nous sommes de suite assaillis par une gêne, Y a un hic, quelque chose ne va pas…. Ce sombre avenir censé faire suite à x men The last stand et Wolverine 2 comporte beaucoup d’incohérences de continuité et nous fait très vite nous interroger sur la nature de ce futur : suite de la saga ou monde alternatif ?
 photo hugh-jackman-stars-in-final-trailer-for-x-men-days-of-future-past-watch-now-161013-a-1397628564_zps54e83ae6.jpg
Cela ne s’arrange pas par la suite avec le retour dans le passé. L’ambiance et les personnages de first class sont plutôt bons. Un très bon point pour le casting ainsi que certaines scènes bien réalisées, notamment « la scène »de Vif argent (on ne peut pas l’appeler autrement). Au fur et à mesure que le film se déroule, le spectateur commence à penser que les 3 x-men et les deux Wolverine sont complètement rayés de la continuité et que Days of Future past n’est en fait qu’une suite de First class représentant un fait un reboot total de la saga mutante, ce qui n’est pas une mauvaise chose en soit, l’univers First class étant plus profond et intéressant. Le problème se représente dès que des éléments de l’ancienne trilogie font leurs apparitions. Ces éléments sont glissés d’un coup et n’ont finalement aucun lien avec l’univers présenté par le film.

L’ajout de ces éléments semble forcé et finalement rend confus le spectateur. On décroche de l’histoire et à nouveau le doute s’insinue sur ce que nous sommes en train de regarder : nouvel univers ou gros bordel ?

Ne pas savoir sur quel pied danser a vraiment été dérangeant pour moi, même en essayant de me concentrer sur le film j’ai vraiment eu du mal à y accrocher totalement tant ce voyage est d’une grande confusion. Le personnage important est d’un coup mis de côté au profit d’un autre, alors que l’idée était pourtant intéressante, il y a beaucoup de grand discours qui tournent en boucle pour finalement ne plus avoir de sens et en même temps il y a de bonnes choses : de l’humour bien dosé, des personnages et des thématiques intéressantes, mais le tout semble finalement se faire manger par les incohérences de l’univers.

Je pense que le film aurait considérablement gagné s’il avait assumé son côté suite de first class et nouvel univers mutant, le passé est vraiment le cœur du film et ce qui l’empêche de sombrer dans les tréfonds du cimetière des mauvais films. Le conseil que je pourrais vous donner pour apprécier le film c’est d’oublier les autres films et de ne pas faire attention aux références de la trilogie x-men et Wolverine sinon vous sortirez de ce film complètement perdu sans trop savoir au final comme moi si vous l’avez vraiment détesté ou aimé.

Faye

 

 

 

It’s Godzilla Bitches!!!

Par défaut

 photo Godzilla-2014-Movie-HD_zps427e523f.jpg

En 1954, dans un japon hanté par le nucléaire, apparu une créature magnifique tantôt ami, tantôt ennemis, connu sous le nom de Gojira.Cette créature que l’on considère comme un dieu, allait rayonner dans le monde sous le nom de godzilla.
Ce majestueux monstre des temps anciens connu une vie tranquille remplis de bon et de mauvais film, jusqu’en 98, terrible année où cette pauvre créature se fit sauvagement violer !!
Hollywood, qui adore reprendre à sa sauce ce qui fonctionne dans les autres pays, fit appel à Roland Emmerich pour américaniser le plus célèbre des monstres.
Que dire de ce film, avec son scénario faisant de la France la maman de la bête et des répliques aussi intelligentes qu’une télé réalité, Roland Emmerich réussi à devenir l’ennemi des fans de la bête.
Lorsque une nouvelle adaptation du film fut annoncée, la version de 98 recommença à Hanter les esprits. Cette fois ci c’est au tour de Gareth Edwards le réalisateur du très intéressant  Monster de présenter sa version de Godzilla.
Quel bilan peut-on faire de ce cru 2014 ? Nouvelle infamie faites à la saga ou bel hommage ?
Le film est une belle surprise et un bel hommage au genre comme l’a été Pacific Rim  l’année dernière.
Edwards décide de reprendre le langage et les thématiques utilisés dans les autres films de la saga, on retrouve la peur des radiations et le fantôme d’Hiroshima, les différents points de vus et le personnage du scientifique qui va commenter l’action et toujours renseigner le spectateur sur les enjeux et les buts à atteindre ainsi que sur les agissements de la créature.
Là ou la vision de Edward est intéressante et apporte un renouveau à la saga c’est qu’il utilise une technique ayant déjà eu beaucoup de succès chez Spielberg : l’attente.
Comme dans Jurrassic Park  et Les dents de la mer , le réalisateur à choisi de ne pas dévoiler tout de suite sa créature, il prend le temps d’installer son ambiance et ses personnages. Le mystère plane et plus on attend plus on ressent les craintes des personnages, une certaine pression s’installe et lorsque Godzilla se montre enfin c’est une explosion et une grande jouissance comme lorsque nous avions découvert le T Rex dans Jurassic Park. Autre idée intéressante et qui change des autres blockbuster, c’est de placer son action au niveau de l’humain, l’apparition de Godzilla ne constitue pas l’attraction majeur du film, Les personnages représentés ont tous une histoire qui a commencée bien avant l’apparition de la créature et lorsque elle est là, les personnages ne cherchent pas à être des héros, mais ils essayent juste de survivre, ici pas de super héro qui se battent pour l’Amérique ou pour le monde, non ! ici nous avons un homme qui veut retrouver sa famille et se sens coupable d’avoir abandonné son père, il veut se reconstruire pour pouvoir avancer. Le scientifique essaye d’apprendre de la créature et de trouver son équilibre, il est hanté par son passé et essaye de trouver une raison et une justice face à tout ce qui se passe sur terre.
Le film possède également une certaine poésie dans ses parallèles entre Godzilla et le personnage interprété par Aaron Taylor-Johnson qui ne sont pas sans rappeler un autre monstre célèbre King Kong. Je ne décrirais pas ici la relation que l’on peut faire entre eux pour ne pas vous spoiler, à la place je vais vous parler du Casting. On retrouve l’excellent Brian Cranston (Malcom, Breaking bad) touchant et fou à la fois, Ken Watanabe (Inception) le scientifique philosophe et surtout Aaron Taylor-Johnson et Elisabeth Olsen (beaucoup plus douée que ses célèbres sœurs). Ces deux acteurs que l’on retrouvera dans Avengers 2 sont très justes et n’en font jamais trop, ils rendent crédibles leur couples et la situation dans laquelle ils sont.
La grande force de ce Godzilla est de rendre cette situation crédible, l’attaque de monstre devient un drame humain et pas qu’une attraction sans âme aux effets numériques extraordinaires !
Le film est beau avec des effets impressionnants réalisés par la Weta (lotr), d’ailleurs petite parenthèse, sur le site One ring.Net une rumeur circule, indiquant que Godzilla serait interprété par Andy Serkis.

Pour conclure je ne peux que vous dire d’aller voir le film, vous en prendrez plein les yeux, le tout servi avec une histoire qui tient la route. Le film est un bel Hommage à cette longue Saga initié par Tomoyuki Tanaka pour la Toho. C’est un très bel exemple de gros film qui ne prend pas son public pour des idiots ! Espérons qu’Hollywood prenne exemple sur ce film et nous propose à l’avenir des films d’une aussi grande qualité.

Faye

The Amazing Spider-man 2 : La naissance d’un personnage inutile et ennuyeux !

Par défaut

 photo AmazingSpiderMan2Banner_zps2fa0e84f.jpg

2 ans après un premier opus plutôt correct, mais rempli de défauts, voici donc la suite des aventures de ce Peter Parker 2.0 et autant le dire de suite le film ne fait pas mieux que son prédécesseur et les défauts sont ici un peu plus gros !

On retrouve donc  Peter (je suis un beau gosse) Parker  qui mène sa petite vie de Spider-man hantait par le fantôme de «  Papa Stacy » parce que oui ce petit canaillou de Peter n’a pas tenu sa promesse faite à ce sympathique représentant de la police de rester loin de sa fille chérie.

Pendant que Peter vie la vie d’un personnage des feux de l’amour, nous suivons également la vie d’un clone d’Eddy Murphy en Professeur foldingue croisé Urkel (et oui ça y va fort pour définir  ce soi-disant personnage). Il s’agit  de Max le gogol de service qui est triste, ignoré et moqué par tous,  finit en « Schtroumpf électrique » faisant un caca nerveux.

 photo tumblr_ls0s1qOYRE1qhughh_zps4ebcd01b.jpg photo The_Amazing_Spider_Man_2_38461_zpsc5048e99.jpg

Tantôt Urkel, tantôt Schtroumpf voici Jamie Foxx

Pour terminer le personnage le plus intéressant de cette belle Brochette : Harry Osborn jeune homme solitaire  faisant face à la mort de son père et ses conséquences !

 photo The-Amazing-Spider-Man-2-Dane-DeHaan-e1389278539393_zpsd846f761.jpg

Osborn le magnifique

Voici donc de façon simplifiée l’histoire que vous allez suivre pendant à peu près 2h20.

Le film malgré ses gros défauts est assez divertissant, les scènes d’actions sont plutôt spectaculaires et assure le show ! Andrew Garfield est plutôt bon en Spider-man et le personnage avec son humour particulier est plutôt bien rendu. Emma Stone est plutôt attendrissante dans son rôle et dans le rayon des bonnes surprises j’ai beaucoup aimé l’interprétation d’Harry Osborn par Dane DeHaan (vu dans Chronicle) il donne de la profondeur à son personnage, il peut être attachant, fou et terrifiant. Par moment dans sa gestuelle et surtout son sourire, il rappelle assez Jack Nicholson. Il est parfaitement dans son rôle et sans jamais paraître ridicule.

Pour continuer sur ce personnage les face à face Parker/Osborn sont super cette relation ami/ennemis est le centre du film et ce qui en est le plus intéressant et le mieux traité comme tout ce qui concerne l’histoire des parents de Peter, on aimerait en savoir plus, mais plutôt que développer ça, le scénario préfère s’attarder pendant 30 ans sur les problèmes de couple de Peter et Gwen qui tournent en boucle pendant tout le film !! « Je t’aime, mais j’ai peur de te perdre alors faut qu’on se sépare, mais en fait non je ne peux pas je reste avec toi parce que je t’aime ! » et Gwen répond : «  je t’aime et je m’en fou de mon père je fais ce que je veux nanannère » au bout de 5 min on avait compris c’est bon on peut passer à autre chose !!Vous savez y a un perso cool du nom de Harry on peut aller le voir ? Non ! Ah non à la place on va vous présenter encore une longue histoire inutile et ennuyeuse….  Celle de Max interprétait de manière complètement sur jouée par Jamie Foxx  qui semble avoir fait la Nicolas Cage Académie  pour interpréter tout d’abord le neuneu suprême qu’on a envie de gifler pour qu’il se taise, suivit d’Electro l’autiste qui a besoin d’amour !! Je crois qu’avec Poison Ivy et Mr Freeze dans Batman et Robin c’est l’un des pires traitements de personnages de comics que j’ai vu !!!

Le personnage ne sert à rien il ralentit l’action et vole du temps à des éléments plus importants et intéressants ! Il est mal interprété et le pire je crois que c’est le thème musical qui accompagne chacune de ses scènes on dirait juste que quelqu’un vomit dans des cuivres.

Vous l’aurez compris le traitement d’Electro est le défaut principal du film !! Je dirai même plus il gâche son potentiel ! Sans ce personnage le film aurait pu être supérieur à son prédécesseur, même avec Peter qui est trop cool, son histoire d’amour trop cucul,  et ses trop nombreux ralentit  le film aurait était mille fois mieux sans cet Electro ridicule ! Même son design est raté !! Il est ridicule et les seuls moments où son design s’améliore c’est à la fin du film….

Franchement j’ai du mal à comprendre ce qui s’est passé avec ce personnage, on croirait presque que le personnage et son histoire ont été écrits à part puis insérés de façon étrange dans le scénario. Il ne va pas du tout avec le reste du film plus travaillé et qui essaye de donner plus de profondeur à ses personnages.

Je pourrai vous en dire encore plus sur ce personnage raté, mais ça serai trop long, je vais donc arrêter ici.

Pour conclure je vous dirai d’aller voir le film parce que mis à part Electro vous passerez un bon moment, vous aurez de l’humour, de bonnes scènes d’action, des sentiments forts, Harry Osborn !!!!(Oui je l’ai aimé ^^).Ne vous ne prenez pas la tête et appréciez juste ce film pour ce qu’il est : un divertissement.

Si vous êtes fan de comics je pense que vous prendrez plus votre pied devant Captain America et que vous aurez quelques envies de meurtre également concernant un certain personnage bleu….

Bon Film et attendons la suite qui devrait être meilleures au vu de la fin du film, une fin frustrante, mais qui annonce de bonnes choses.

Faye